Lundi : 14h00 - 19h00

Mardi - Samedi : 09h30 - 13h00, 14h00 - 19h00

Le petit Nicolas en langue bretonne
Nikolazig e brezhoneg
EAN13
9782915732559
ISBN
978-2-915732-55-9
Éditeur
Imav éditions
Date de publication
Collection
PN LANGUES
Nombre de pages
88
Dimensions
19 x 18 x 0 cm
Poids
215 g
Langue
breton
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le petit Nicolas en langue bretonne Nikolazig e brezhoneg

De ,

Traduit par

Imav éditions

Pn Langues

Offres

« Fiskal eo ! »
« C'est chouette ! »
Pour la première fois, le chef-d'oeuvre de Goscinny et Sempé traduit en breton !
Des milliers d'enfants ont appris à lire avec Le Petit Nicolas.
Désormais, à l'école ou en famille, ils pourront découvrir les aventures du célèbre écolier en breton.
Cet ouvrage s'adresse à la fois aux élèves et aux professeurs de langue bretonne ainsi qu'à tous ceux qui ont à coeur de faire vivre leur patrimoine linguistique.
Le Petit Nicolas en breton
Sur le modèle des prénoms bretons auxquels on ajoute le suffixe diminutif -ig, ou -ick une fois francisé (Yannig devient Yannick), nous avons le bonheur de souhaiter la bienvenue à Nikolazig ! Un pour tous, tous bretons ! pourraient s'exclamer ensemble Alceste qui s'inspirant de Saint-Evarzec situé dans le Finistère sud est devenu Evarzeg et Clotaire rebaptisé Nigouden grâce à Saint-Nicodème, commune des Côtes d'Armor ! Car vous l'avez compris, nous nous sommes amusés à traduire également les prénoms peu communs des copains de Nicolas.
Le traducteur, Divi Kervella, avait une mission, une seule : ne jamais perdre de vue le phare qu'est l'humour de René Goscinny. Il a fait preuve d'imagination et le lecteur aura à sa disposition un lexique qui lui apprendra que « faire des grimaces » peut se dire « ober geizoù », que « ober e varmouz » signifie « faire l'idiot » et que, désormais, « moumoun » est le « chouchou » de la maîtresse.
Aujourd'hui le breton, langue celtique apparentée au gallois et à l'irlandais, est parlé par environ 250 000 personnes. En constante progression, notamment dans le domaine de l'éducation, elle est enseignée de la maternelle à l'université.
Désormais, en famille ou à l'école, des milliers d'enfants pourront découvrir les aventures du Petit Nicolas en breton. Fiskal eo !
S'identifier pour envoyer des commentaires.

5 questions posées en breton à Divi Kervella qui a traduit en breton le Petit Nicolas de Goscinny et Sempé (éd. IMAV), questions posées par Mikael Baudu. Réalisation : Ronan Loup.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Jacques Sempé