Lundi : 14h00 - 19h00

Mardi - Samedi : 09h30 - 13h00, 14h00 - 19h00

Dans le domaine de la fantasy, il y a un genre qui me plait bien: la crapule fantasy. Le roman le plus emblématique restera toujours pour moi l’excellentissime Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski, mais d’autres auteurs se sont illustrés dans ce registre particulier où voyous et salopards ont la part belle. Cédric Ferrand (Wastburg), Fabien Cerutti (Le bâtard de Kosigan), Douglas Hulick (Princes de la pègre) et maintenant Thomas Geha, avec cet excellent Des sorciers et des hommes (éd. Critic), qui narre les aventures de deux mercenaires sans scrupules, un sorcier et un guerrier, qui ne dédaignent pas trucider leur prochain pour peu que ça rapporte! Attention toutefois à ne pas devoir le payer un peu trop cher… La construction habile et la pointe d’humour noir qui affleure me laissent penser que Thomas Geha se verrai bien lui-même un peu crapule!

Tous les conseils de lecture