Lundi : 14h-19h00

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h00 - 19h00

Rosalie R.

Kinderzimmer
7,80
par (Libraire)
15 mai 2015

La nurserie infernale

C'est l'histoire d'une toute jeune femme déportée et internée dans un camp de concentration quelque part en Allemagne alors qu'elle est enceinte. Sans aucun suivi, aucune hygiène, aucune connaissance de ce corps qu'elle doit pourtant nourrir et entretenir, elle doit pourtant vivre et survivre dans le huit-clos épouvantable du block 12.

Une écriture viscérale, au plus près du corps, qui m'a littéralement bouleversée. Chaque jour, chaque minute, chaque instant, le lecteur se demande ce qu'il va se passer. C'est très dur, très cru, très bien écrit... Bref, un vrai chef-d'oeuvre !

Velazquez

Faure/ élie

Équateurs

10,00
par (Libraire)
9 mai 2015

Hymne à la peinture

Le grand Élie Faure au service du génial Velazquez. Un véritable hymne à la peinture.

LE livre à lire avant de courir voir l'expo.

La maison de terre

Woody Guthrie

J'ai Lu

7,10
par (Libraire)
22 avril 2015

Home sweet home

Woody Guthrie fut de son vivant un grand guitariste folk américain. Je ne le connaissais pas mais comme j'aimais la couverture, que la postface était signée Johnny Depp (et que je suis un peu midinette), je me suis laissée tenter... et je ne l'ai pas regretté !

C'est un couple haut en couleurs que forment Tike et Ella, les deux personnages principaux de ce huis-clos naturaliste à situer quelque part entre le Beckett de "Fin de partie" et "Les raisins de la colère" de Steinbeck. Écrit avec les tripes et avec des personnages qui en ont aussi, j'ai adoré ce livre !

La peau de l'ours
16,50
par (Libraire)
19 septembre 2014

Au monstre !

Un livre d'une audace folle, un conte moderne qui brille par sa singularité.

Le narrateur, personnage hybride né d'une malédiction, nous confie, au travers d'un murmure magnifique, d'une part son regard sur le monde et d'autre part les méandres d'une conscience à l'identité impossible.

Un récit trouble, terriblement attachant qui intérroge sur la notion de monstruosité; sans jérémiades ni douleur, Joy Sorman nous plonge au coeur d'un monologue d'une grande profondeur qui ne peut que marquer par son originalité la rentrée littéraire.

Madame
16,00
par (Libraire)
11 septembre 2014

Madame rêve

Un huis clos étrange et intemporel à l'atmosphère lourde et mystérieuse.

Dans l'histoire de ce duo que tout sépare, la tension est palpable, un subtil suspens s'installe, insidieusement un drame se prépare.

Roman psychologique envoutant et oppressant, Madame est une fascinante réflexion sur le temps et la filiation, sur l'enchevêtrement de sentiments contradictoires pouvant mener à la folie et au désespoir.

D'une écriture secrète et raffinée le roman de Chevrier fait fortement penser à Mauriac.

Un ouvrage à la croisée des genres.