Lundi : 14h-19h00

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h00 - 19h00

Annesophie B.

https://www.instagram.com/annesophiebooks/?hl=fr

chroniqueuse littéraire à temps complet.

De grandes ambitions, Roman
22,90
25 août 2020

Brillant !

Roman choral, polymorphe et multi-générationnel, « De Grandes Ambitions », d’Antoine Rault, pourrait être la chronique d’un pays qui permet tout mais n’oublie rien : le nôtre.
Selon que vous serez puissant ou misérable...

Parcourant près de 40 années en un peu moins de 600 pages, je ne lui reproche qu’une seule chose : ne pas durer 500 pages de plus ! C’est dire à quel point j’ai aimé me retrouver entre ces lignes.

Des années 80 à nos jours, nous suivons l’évolution de plusieurs personnages (certains dès le début, d’autres qui arriveront un peu plus tard), tant sur le point personnel que professionnel.

L’atout principal de ce roman (qui en est truffé !), est qu’il parlera à tout le monde.
Quel que soit l’âge ou l’environnement social, De Grandes Ambitions nous raconte notre histoire.

Thomas, Jeanne, Sonia, Marc, Clara... tous sont liés, par leur enfances, leurs amis, leur famille ou leur métier.
Chacun d’eux vous rappellera quelqu’un, et pour cause.
L’auteur prévient, en début de roman : « Tous les personnages de ce roman sont inspirés de personnes réelles. Mais tous sont imaginaires ».
Et croyez-moi, c’est à prendre au pied de la lettre.

Politiques, chefs d’entreprise, génies des finances, conseillers de l’ombre, inconnus célèbres, vous en reconnaîtrez un grand nombre, et d’autres se révéleront petit à petit, sous la plume acérée de l’auteur.
Ces « Grands » qui font tourner le monde ne sont ni plus ni moins que des personnages lambdas, qui prendront au fur et à mesure des chemins plus ou moins éclairés.
Tout n’est pas écrit à la naissance, la preuve en est entre ces pages.

Famille, deuil, sexualité, libre arbitre, séparation, réussite, doute, échec, amitié, haine, évolution de la société, les thèmes abordés sont multiples et universels.

Moment de lecture jubilatoire, ce roman nous offre l’occasion de (re)vivre les quatre dernières décennies, et nous en livre une version sans concession, nostalgique, amusante, grinçante et troublante.
Ce sont eux, mais avec ça pourrait être nous.
Ça pourrait être n’importe qui.

Surprenant et addictif, c’est LE roman de la rentrée à lire sans délai.
Forcément ambitieux, férocement juste et indiscutablement réussi : Foncez !

Un autre que moi
15,00
24 août 2020

Un très bon roman.

Les Évasions Particulières est l’un des romans de la rentrée littéraire à ne surtout pas manquer.
Véronique Olmi nous offre un très beau moment de lecture, qui restera longtemps en mémoire.

Fresque sociale et familiale, ce roman est à la fois un bain de jouvence et un appel à la mémoire collective.
Au-delà de l’histoire de Sabine, Hélène et Mariette, c’est tout un pan de notre Histoire que l’écrivaine nous propose, avec autant de force que de délicatesse.

Comment ne pas se sentir proche de cette famille, de ses bonheurs, ses peines et ses combats ?
Que reste-t-il aujourd’hui de cette décennie tellement porteuse d’espoirs ?

L’émancipation de la femme, le deuil, l’éveil à l’écologie, les soubresauts d’une politique patriarcale moribonde, la famille, la religion, l’avortement, et la transmission ne sont que quelques-uns des sujets magnifiquement soulignés par l’auteure dans ce roman qui touche au cœur et à la mémoire.

Quel plaisir de se retrouver un peu dans chacun des protagonistes, pour le meilleur et pour le pire : l’amour des livres, la volonté de devenir et l’égocentrisme de Sabine, la passion des animaux, la recherche d’identité et la constante remise en question d’Hélène, la fragilité et la constance de Mariette, mais également Agnès, épouse et mère, qui se rêve tellement plus que cela.
Et tant d’autres...

Quelle sensation plaisante et étonnante de découvrir ou retrouver cette époque au travers de ces pages !
Quelle tristesse aussi de constater que quantité de problèmes de société étaient déjà là, bien présents, déjà soulignés et pourtant toujours non résolus...

Avec son style tout en nuances Véronique Olmi propose une galerie de personnages aussi fascinants qu’imparfaits, idéalement humains.

Et que dire du plaisir de redécouvrir dans ces pages les grandes dames qu’ont été Simone Veil, Gisèle Halimi et Simone de Beauvoir !
Et de celui de savourer pleinement, une fois cette lecture terminée, tous les changements bénéfiques qu’elles sont parvenues à apporter à notre société.

Un roman qui donne à réfléchir, de la plus belle manière qui soit.
Une famille et une histoire à découvrir, de la première à la dernière page.
Une merveille à savourer absolument !

Les Evasions particulières, Roman
24 août 2020

Un très bon roman.

Les Évasions Particulières est l’un des romans de la rentrée littéraire à ne surtout pas manquer.
Véronique Olmi nous offre un très beau moment de lecture, qui restera longtemps en mémoire.

Fresque sociale et familiale, ce roman est à la fois un bain de jouvence et un appel à la mémoire collective.
Au-delà de l’histoire de Sabine, Hélène et Mariette, c’est tout un pan de notre Histoire que l’écrivaine nous propose, avec autant de force que de délicatesse.

Comment ne pas se sentir proche de cette famille, de ses bonheurs, ses peines et ses combats ?
Que reste-t-il aujourd’hui de cette décennie tellement porteuse d’espoirs ?

L’émancipation de la femme, le deuil, l’éveil à l’écologie, les soubresauts d’une politique patriarcale moribonde, la famille, la religion, l’avortement, et la transmission ne sont que quelques-uns des sujets magnifiquement soulignés par l’auteure dans ce roman qui touche au cœur et à la mémoire.

Quel plaisir de se retrouver un peu dans chacun des protagonistes, pour le meilleur et pour le pire : l’amour des livres, la volonté de devenir et l’égocentrisme de Sabine, la passion des animaux, la recherche d’identité et la constante remise en question d’Hélène, la fragilité et la constance de Mariette, mais également Agnès, épouse et mère, qui se rêve tellement plus que cela.
Et tant d’autres...

Quelle sensation plaisante et étonnante de découvrir ou retrouver cette époque au travers de ces pages !
Quelle tristesse aussi de constater que quantité de problèmes de société étaient déjà là, bien présents, déjà soulignés et pourtant toujours non résolus...

Avec son style tout en nuances Véronique Olmi propose une galerie de personnages aussi fascinants qu’imparfaits, idéalement humains.

Et que dire du plaisir de redécouvrir dans ces pages les grandes dames qu’ont été Simone Veil, Gisèle Halimi et Simone de Beauvoir !
Et de celui de savourer pleinement, une fois cette lecture terminée, tous les changements bénéfiques qu’elles sont parvenues à apporter à notre société.

Un roman qui donne à réfléchir, de la plus belle manière qui soit.
Une famille et une histoire à découvrir, de la première à la dernière page.
Une merveille à savourer absolument !

L'ami imaginaire
23,90
29 juillet 2020

Un sacré bon bouquin !

En voilà un bon, de roman fantastique ! Et pas qu’à moitié. Un beau bébé, de 748, autant dire des heures et des heures de lecture.

Oui, quand on commence ce pavé, on peut se demander : l’auteur va t-il parvenir à garder un bon rythme jusqu’au bout ? L’histoire ne va t-elle pas être trop longue ?
Les réponses sont simples : oui, le rythme est maintenu jusqu’à la fin (je dirais même que Stephen Chbosky parvient à la faire monter crescendo tout au long du roman, malgré un début déjà élevé, ce qui n’est pas donné au premier venu !), et non, l’histoire n’est pas trop longue.
En fait elle est juste comme il faut.

Le fantastique n’est pas forcément ma tasse de thé. Et jusqu’à celui-ci, je n’en ai tellement adoré qu’un seul : 22/11/63, de Stephen King.
J’en ai maintenant un deuxième à recommander, même s’ils sont très différents, y compris à ceux qui comme moi ne sont pas fans du genre.

Les personnages sont terriblement attachants. Leur façon de parler, de penser, leurs espoirs et leurs désillusions, tout est présenté au lecteur de manière à ce qu’il ressente presque autant que les protagonistes. Christopher en tête, bien sûr, mais pas uniquement. Je me suis personnellement beaucoup attachée à Kate, sa mère. Son parcours, ses envies, ses choix et ses peines sont si bien retranscrits que j’avais la sensation de lire l’histoire d’une vieille amie.

Le côté horrifique n’est pas particulièrement présent, et c’est très bien ainsi. Bien entendu il se passe des choses terribles, mais la symbolique est si importante qu’elle allège idéalement les scènes « choc ».

Durant ma lecture j’ai régulièrement pensé à un conte. Terrifiant, certes, mais ne les sont-ils pas tous en définitive ?

Prenez un peu de Peter Pan, du Petit Poucet, de Hansel & Gretel, saupoudrez d’une pincée de Stranger Things... et ajoutez-y énormément de talent, vous obtiendrez L’Ami Imaginaire.

Armé d’une imagination phénoménale, l’auteur nous transporte dans un monde à la fois tout à fait similaire et complètement différent du nôtre. On s’y sent comme chez soi, tout en étant totalement dépaysé.

Bref, vous l’aurez compris, je recommande vivement la lecture de ce roman, et le suivi de cet auteur !

Holiday

Hugo Roman

19,95
29 juillet 2020

Le thriller estival.

Si vous êtes à la recherche d’un thriller à savourer allongé au soleil et qui soit à la fois prenant et léger, Holiday est celui qu’il vous faut.

Il porte très bien son titre, puisqu’en le lisant vous suivrez les retrouvailles de Kate, Jennifer, Rowan et Izzy pour leurs congés d’été.
Les 4 amies de fac avaient l’habitude de se retrouver pour passer des vacances ensemble, et pour la première fois depuis quelques années elles ont l’occasion de remettre ça en se réunissant dans une belle maison du sud de la France, avec conjoints et enfants.

Et tout les ingrédients ont l’air réunis pour que ces retrouvailles soient aussi agréables qu’avant.
Ou presque...

Parce que le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec des amies pareilles, nul besoin d’avoir des ennemis !
De petits invités surprises vont se joindre à elles et répondent aux doux noms de mensonges, secrets, trahisons et jalousies.
Alors, autant vous dire tout de suite qu’il va y avoir des vagues autour de la jolie piscine. Et que vous allez vous en délecter !

T.M Logan est un auteur qui manie aussi bien le suspens psychologique que l’humour (100% british, le meilleur donc !), et son roman regorge de l’un et de l’autre.
Ce n’est pas un thriller qui va vous scotcher au plafond par ses scènes d’action, ni vous empêcher de dormir grâce à des passages violents. Si c’est ce genre là que vous désirez, alors ce titre n’est pas celui qu’il vous faut.

Par contre, si vous êtes à la recherche d’un thriller psycho-domestique de bonne facture, avec des personnages aussi attachants qu’ horripilants, de sympathiques rebondissements et une fin plutôt inattendue, vous pouvez aller immédiatement le chercher chez votre libraire.

Il ne sera peut-être pas inoubliable, mais une chose est sûre, il fera le job en vous procurant un moment de lecture totalement en accord avec la saison des vacances, que vous profitiez des vôtres pour le découvrir, ou que vous le lisiez pour patienter agréablement jusqu’à ce qu’elles arrivent.

Des mystères, du suspens, de l’humour, et un décor paradisiaque, le cocktail parfait pour l’été.
Alors profitez bien de vos congés, et de cette lecture !