Lundi : 14h-19h00

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h00 - 19h00

Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

D’Or et d’Oreillers
20 mars 2021

Après « L’estrange malaventure de Mirella », qui reprenait le conte du Joueur de flûte d’Hamelin, Flore Vesco revisite pour notre plus grand plaisir La Princesse au petit pois avec son nouveau roman « D’or et d’oreillers ».

Au commencement, tout a effectivement l’air d’un conte de fée : un jeune homme cherche une épouse parmi les jeunes femmes de la haute société. Mrs Watkins y voit là un bon parti et est bien décidée à unir l’une de ses trois filles à ce riche Lord. Seulement les choses se compliquent quand elle apprend que pour choisir sa future épouse ce dernier a conçu un test : chaque prétendante est invitée à venir passer une nuit chez lui, sans chaperon. Cela fait scandale mais n’arrête pas Mrs Watkins qui y envoie ses filles avec leur femme de chambre. Mais en quoi consiste ce test ? Les jeunes femmes ont-elle raison de s’inquiéter pour leur vertu ?

Flore Vesco joue avec les mots comme on joue avec un cœur amoureux, elle les manipule, les modèle, les tourne dans tous les sens pour nous donner un roman magique, poétique, érotique et féministe. Certains passages sont tout en subtilité, tout est suggéré avec finesse et sensualité.

Malamute
18,00
17 mars 2021

Du chien

Germain a 84 ans. Il est vosgien. Possède un caractère… un véritable caractère mi-ours, mi-bucheron. Il est taiseux et il mourra dans sa ferme. Qu’on lui foute la paix ! Alors quand sa fille unique mariée à un roi de la finance décide de l’envoyer en maison de retraite après une nouvelle chute dans l’escalier de la cave où ses secrets dorment et le maintiennent en vie, en envie, alors il accepte, il plie, il concède. Basile, petit-neveu inconnu, veillera sur lui, le temps de la saison d’hiver pendant laquelle Basile embauche comme dameur dans la station communale. Promis Germain ne boira pas, enfin pas devant sa fille (…), prendra ses pilules et ne descendra plus à la cave. Vous y croyez ? Voilà le début du nouveau roman de Jean-Paul Didierlaurent. Emouvant, drôle. La ferme d’à-côté est vide depuis trente ans, alors quand une jeune femme, Emmanuelle, ouvre les volets, rentre le bois et chauffe celle-ci, on soupçonne notre illustre taciturne de posséder un secret bien gardé. Trente ans de silence, de remords, de mensonges sous l’épaisse couche de neige. Cette neige, cet or blanc de la station qui a fondu après un nouvel an en terrasse et qui ne se montre plus. Les autochtones en appellent alors à la rescousse le divin. Ils ne seront pas déçus. La neige tombe et tombe encore, un déluge. Les langues se délient. L’amour éclot. Les jalousies s’exacerbent. Les dameurs dament. Les buveurs boivent. Et Germain grogne. Comédie humaine dans un petit village en huis-clos, ce Malamute est une grosse bête si douce et forte à la fois. L’auteur du Liseur de 6h27 est un sacré conteur et cela nous le savions. Avec Malamute, l’auteur a du chien, maitrise la tension qui gagne le lecteur, s’amuse des réactions de ses personnages, ah le Père Francis, des médiocrités humaines, de ce changement climatique que Germain hait, lui qui rythme ses années au gré des équinoxes. Profondément humain, contemplatif également, parfaitement maitrisé, ce Malamute, sous la conduite du musher Didierlaurent se dévore. Ah oui se dévore…

Putzi : le pianiste d'Hitler
13 mars 2021

Personnage méconnu et pourtant important des coulisses de l’Histoire qui fut, jusqu’à l’accession au pouvoir d’Hitler, très proche du Fürher, l’hébergeant régulièrement chez lui, le divertissant par sa virtuosité, lui soufflant certaines stratégies politiques, une sorte de fou du roi. Leur relation va peu à peu s’étioler jusqu’à ce que Putzi soit définitivement écarté du pouvoir, notamment par l’omniprésent Goebbels. Le portrait passionnant d’un personnage singulier et intéressant qui provoque des sentiments ambivalents : Doit-on aimer cette personnalité hors du commun ? Doit-on la détester de par son affiliation au parti nazi ? Ce qui est certain, c’est que c’est un personnage qui aiguise fortement la curiosité.

WALDO

Lorraine Les Bains

Éditions Lapin

19,00
13 mars 2021

Un homme assassiné...

A première vue une BD qui ne paye pas de mine avec son petit format, son jaune moutarde particulier, son titre court et peu évocateur et cette petite maison sur la couverture, mais vous n'allez pas être déçu-e... En effet c'est un récit surprenant qui vous attend, que dis-je, carrément DEROUTANT ! Egalement drôle (oh oui je me suis marrée), intelligent (on ne tombe jamais dans le gag lourd) et original (on n'a jamais vu ça). Toute la beauté de cette BD se cache aussi dans les illustrations des maisons, dessinées avec finesse, précision et plein de détails. Si je n'ai pas encore réussi à vous convaincre, Fabcaro saura peut-être mieux le faire avec sa préface qui rend curieux et sa critique qui donne envie ! A lire d'une traite en ne reprenant son souffle que pour rire !

Sœurs d’Ys
13 mars 2021

Deux sœurs que tout oppose

Rozen et Dahut sont deux sœurs que tout oppose et sépare depuis la mort de leur mère. L'une est proche des animaux, en communion avec la nature et totalement désintéressée du royaume, du trône et de son futur rôle de reine. L'autre est manipulatrice, a soif de pouvoir et de magie puissante, et elle cache de nombreux secrets... Une BD sur la ville engloutie d'Ys et les contes traditionnels bretons. Des illustrations magistrales, très détaillées, avec un crayonné marqué qui mettent en avant les personnages et les paysages bretons. Une BD pour ado et adulte. Magie, sorcellerie et mystères sont au rendez-vous.