Lundi : 14h-19h00

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h00 - 19h00

Gaël M.

Damalis

Buchet-Chastel

23,00
par (Libraire)
19 mai 2018

Un grand roman historique!

Au VIIe siècle avant Jésus-Christ, la vie d’un jeune esclave Thrace, arraché à son peuple et vendu à une famille grecque de la cité-Etat de Milet, sur la côte anatolienne.

Passionnante immersion dans l’antiquité grecque! A travers le regard de Damalis, personnage inoubliable, nous plongeons au cœur des intrigues de la cité, des luttes de pouvoir et des guerres avec les autres cités-Etats.

Loin des grandes batailles et des hauts faits historiques, ce roman est d’un réalisme rare. L’écriture de Marie Barthelet réveille tous nos sens. Les odeurs, les images, le toucher presque. C’est un don rare que de pouvoir ainsi rendre le décor aussi palpable et les personnages aussi vivants.

Un grand roman!

La Ballade silencieuse de Jackson C. Franck
par (Libraire)
28 avril 2018

Thomas Giraud s’est imprégné de ce destin tragique pour écrire ce qu’on pourrait appeler une biographie poétique. La ballade silencieuse de Jackson C. Frank est un arpège merveilleux, un roman mélodieux et mélancolique dont les accords ont été choisis avec soin. On place une main sur l’épaule de Jackson, et on se laisse happer par la musique d’une vie.

PYRAMIDES

Romain BENASSAYA

Critic

25,00
par (Libraire)
21 avril 2018

Romain Benassaya confirme!

Un environnement énigmatique, un mystère interstellaire, après Arca (publié chez Critic en 2016) Romain Benassaya réussit une nouvelle fois à nous embarquer dans une aventure qui dépasse nos destins étriqués de simples terriens. Tout comme les personnages, le lecteur questionne les lois de l'univers et s'interroge sur l’existence probable d'autres formes de vie.

Mon désir le plus ardent

Éditions Gallmeister

22,70
par (Libraire)
5 avril 2018

Mon désir le plus ardent

Par où commencer? Ceux qui suivent le blog (les libraires masqués) savent que nous suivons Pete Fromm depuis de nombreuses années et que nous avons une tendresse particulière pour ses romans. Mon désir le plus ardent ne fait pas exception à cette règle.

Comme à son habitude, l’auteur parvient à nous tirer les larmes puis à nous faire rire deux minutes après. Les dialogues percutants, les personnages attachants, la rivière pour décor…on s’immerge de suite dans l’histoire de Dalt et Maddy. Nous sommes dans le Wyoming et, peu après leur rencontre, ces deux guides de pêche tombent éperdument amoureux. Seulement voilà, les aléas de la vie font que ces deux là vont devoir s’armer d’un sacré courage pour pouvoir tenir, malgré tout.

Fanny et moi l’avons lu il y a un petit moment, avant qu’il ne soit traduit, et je réalise que j’ai encore certaines images en mémoire, certaines scènes qui me reviennent tour à tour drôles ou poignantes. Alors voilà, il y a des romans, comme ça, qui reste en vous longtemps, pour une raison qui ne s’explique pas toujours. Celui-ci en fait partie.

A lire de toute urgence.

Le Ministère du Bonheur Suprême
par (Libraire)
31 mars 2018

Le grand retour d’Arundhati Roy à la fiction. Après Le dieu des petits rien, paru en France en 1997, l’auteure indienne se montre une nouvelle fois virtuose dans l’art de mettre en scène le peuple de son pays.

Deux destins sont au cœur de ce roman foisonnant aux multiples ramifications. Dans l’Inde d’aujourd’hui et des dernières décennies, Arundhati Roy entremêle les histoires pour mieux nous perdre dans un univers de poésie, de musique et de spiritualité, et au moment le plus inattendu, nous replonger dans la réalité d’un pays déchiré entre culture ancestrale et ouverture à la mondialisation, croyances religieuses et idéologies politiques.

Arundhati Roy est une magicienne, un témoin lucide et indigné de ce que devient son pays. Creusant les thèmes de l’identité (sexuelle, culturelle, sociale), du lien à l’autre, de l’Histoire, de la géopolitique, elle réussit, avec maestria, à construire un roman à l’architecture déconcertante dans lequel le personnage central est le peuple Indien.

Le ministère du bonheur suprême n’est pas ce qu’on peut appeler « une lecture de détente », mais un de ces livres nécessaires qui, comme tant d’œuvres d’art, nourrissent et amènent à une meilleur compréhension du monde.