Lundi : 14h-19h00

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h00 - 19h00

Gaël M.

par (Libraire)
2 octobre 2021

Après "Les loups à leur porte" (Rivages, 2015) et "Héléna" (Rivages, 2018), "Nous sommes les chasseurs" est le troisième roman de Jérémy Fel. Et si les deux premiers étaient des coups de cœur, celui-ci place la barre encore plus haut!
Fantastique, voire gothique, apocalyptique, historique, horrifique, uchronique... Je ne sais pas trop comment le qualifié sans être réducteur.
C'est un livre terrifiant qu'il est impossible de raconter, de résumer. Jérémy Fel rend hommage à tout ce que la littérature et le cinéma ont de "mauvais genres".
S'entremêlent des récits hallucinés, effrayants, dans lesquels le Mal prend les formes les plus inimaginables. On navigue en plein cauchemar, balloté à travers les époques, précipités dans des réalités parallèles (on pense parfois à Lovecraft), au plus près de ce que l'humanité a de plus inavouable. Toutefois, il est impossible de lâcher ce livre, et c'est tout l'art d'un grand écrivain.
"Nous sommes les chasseurs" est un roman que je ne mettrai pas entre toutes les mains, mais qui restera pour moi une expérience mémorable, entre fascination et malaise.
Un tour de force!

21,00
par (Libraire)
20 septembre 2021

Vibrant hommage à ces pêcheurs qui partaient "à Islande" pour gagner de quoi survivre, entassés dans des conditions indignes sur des goélettes dont les cales pleines de morues avaient plus de valeur que la vie des hommes qui les arrachaient à la mer.
Émouvante histoire de rencontres, d'amitiés et d'amours sur cette île aux paysages irréels.
Passionnant roman qui vous fera passer des plus belles émotions aux plus tristes sentiments, d'un lyrisme enragé à la poésie la plus enchanteresse.

par (Libraire)
15 septembre 2021

La vie peut être belle lorsque l'avenir vous sourit, que l'amour survient, qu'un foyer heureux se construit et que même sans richesse vous vous sentez comblée.
Mais elle peut aussi être cruelle, lorsque tout se délite. Quand vous n'avez plus aucune prise, sur les autres comme sur vous-même.
Avec "Où vivaient les gens heureux", Joyce Maynard nous offre un roman juste et nuancé sur la vie d'une femme et sur la société américaine, des années 70 à aujourd'hui.

Le Tripode

19,00
par (Libraire)
12 août 2021

Un space-opera complètement déjanté!

Y'a des drouilles et des poutrasses maquillées à la truelle, des babielles qui dégouèment, des garagnas qui beurlent, des matrus qui chognent et qui lachent des cramiauds, des tronches de faramelans et des tabazuts tout déguinianchés. Et tout ça, je vous le donne en mille, sous les yeux de l'Union Intergalactique!!! Alors forcément ça défouraille.

Ça fait pas dans la dentelle, mais qu'est-ce que ça fait du bien de rire bêtement comme un piozou!

6,99
par (Libraire)
12 août 2021

Un manga féministe !

Un manga étonnant et féministe qui dénonce le harcèlement de rue, le slutshaming et la sexualisation du corps de la femme. Nina, anciennement l'idol Karen, victime d'une attaque au couteau par un fan dangereux change de nom, de vie, d'école. Traumatisée par son agression, elle refuse les jupes traditionnelles à l'école et adopte l'uniforme des garçons. Des garçons ? Pourtant rien dans le règlement scolaire ne le spécifie. Alors pourquoi ces moqueries ? A travers les réflexions, accusations, humiliations et relations de ces personnages, Makino Aoi s'attaque aux inégalités entre hommes et femmes dans la société japonaise. Page après page, elle dénonce la peur latente et permanente ressentie par les jeunes filles et les femmes, régulièrement victime d'un masculinisme toxique minimisé par la société.