Lundi : 14h00 - 19h00

Mardi - Samedi : 09h30 - 13h00, 14h00 - 19h00

Isidore et les autres
par (Libraire)
5 octobre 2018

Isidore et les autres

Il est des romans que l’on referme en étant triste de quitter les personnages, de ces histoires que l’on prend à cœur dès les premières pages et dont le plaisir de lecture ne se dément pas un seul instant, Isidore et les autres de Camille Bordas en fait désormais partie.

Izzy-Dory-Isidore, douze ans, aime sa famille, les gens. Il est dans l’empathie, arrondit les angles, fait preuve d’une belle sensibilité, bref : Isidore aime son prochain, sans sens biblique, juste dans le sens du bien commun. Il est dans une famille, où, qui n’a pas soutenu sa thèse ne peut rien comprendre à la vie. Entouré de ses cinq frères et sœurs aux têtes enfouies dans les livres et peu réceptifs au monde qui les entoure, Isidore détonne. C’est dans cet univers qu’il mène sa barque, avec bienveillance et franchise. Il fugue pour ressentir l’air frais du large, des petits bouts de chemin de vraie vie qui le découvrent à lui-même.

Avec une plume juste et sans artifice, Camille Bordas est arrivée à nous rendre en amour de ce bout d’homme qui cherche, suite à un drame, le sens de la vie. L’auteure nous fait rentrer dans une histoire universelle, essentielle et magnifique. Par son héros nous partageons un moment de cette vie de famille, quittant de nouveau les petites chaussures de l’enfance pour repartir pieds nus sur les chemins caillouteux de l’adolescence. Il s’écorche, se blesse, essaye, se positionne et, malgré tout, nous entoure de ses bras au milieu d’une fratrie qui se questionne beaucoup pour, peut-être, ne pas trop percevoir cette vie incertaine et parfois violente. Vous comprendrez : Isidore nous a « attrapé le cœur » !

Isidore et les autres de Camille Bordas aux éditions Inculte – 413 p. – 19.90 euros –

Emma & Fanny.

Le cimetière des livres oubliés, 4, Le labyrinthe des esprits
par (Libraire)
19 juin 2018

Le labyrinthe des esprits

Tout le monde (ou presque) a entendu parler de Carlos Ruiz Zafón et de son titre devenu culte : L’Ombre du vent (paru il y a une petite quinzaine d’années). Ayant raté le coche à l’époque, j’ai donc découvert l’auteur avec son nouveau roman. Et quelle découverte! Un livre prenant, romanesque, bien écrit, une intrigue qui se déploie au fil des pages, des personnages attachants, une Barcelone en clair-obscur..bref, j’ai été plus que conquise!! Par ailleurs, en tant que néophyte de Zafón, je n’ai eu aucun problème à entrer dans son univers. S’il est bien fait mention de certains personnages de L’Ombre du vent, nous ne sommes à aucun moment perdus, juste titillés par l’envie d’aller lire son premier opus.

Gaël (dont je suis la secrétaire pour cet article. Tranquille, quoi ;)!) qui avait, quant à lui, beaucoup aimé L’Ombre du vent lors de sa parution, m’a confié avoir également eu un coup de cœur pour Le labyrinthe des esprits :

« J’ai retrouvé, l’écriture, l’atmosphère que j’avais beaucoup aimé à l’époque. L’histoire ne se déroule pas tout à fait à la même époque, mais Barcelone a conservé son aura si particulière et les personnages sont tout aussi attachants. »

Gaël, libraire au Grenier

En bref, lecteurs avertis ou non de Zafón, si vous avez envie d’un bon pavé (presque 1kg, tout de même) et de vous laisser embarquer dans un texte romanesque, foncez!!

Gaël et Emma

Roulio fauche le poil
15,00
par (Libraire)
19 juin 2018

Roulio fauche le poil

Julia épile les mots disgracieux pour ne garder que le côté gracieux de la vie. Elle est comme l’amie en verve d’un Bobby -Lapointe- et la compagne fantasque d’un Boris -Vian-. Elle nous présente ainsi son héroïne: Roulio-Roinita-Mademoiselle de Printemps, jeune femme aux converses dorées, à l’esprit acéré et aux chats névrotiques. Roulio travaille à Paris VIIIe, au « Fauche le Poil Institute« . Elle a une mémé Jeannette borderline qui aime le saucisson à l’ail, un copain clochard céleste qui répond au prénom de Marcel et un voisin, Charly Bagels, qui l’observe du coin de l’œil, bien attendri par la damoiselle mais quelque peu mis à distance par une Roulio survoltée et nerveuse à l’idée de montrer sa face sensible. Voilà un roman qui m’a fait risette, qui remue les zygomatiques, extravagant comme le chapeau de Tata Yoyo et attachant comme un caramel au beurre salé. Roulio fauche le poil et pas que, elle nous donne un p’tit bout de sa vie -youpi-youpi-, nous remplit d’une humanité avec des paillettes à l’intérieur et nous fait vibrer d’amûûûûrrr. Bref, on saute dessus comme une boîte de Pépito… mi corazón pépitipépito…

Fanny

Meurtres sur la Madison

McCafferty, Keith

Éditions Gallmeister

23,50
par (Libraire)
19 juin 2018

Le retour de la pêche à la mouche...

On l’attendait notre fameux roman de Nature-Writing-pêche-à-la-mouche-petit-bled-paumé-du-Montana, depuis quelques années, même, je dirais! Bref, c’est avec une certaine impatience que j’ai ouvert Meurtres sur la Madison. Et je peux d’ores et déjà vous dire que je n’ai pas été déçue. Quelques pages ont suffit à me plonger dans ce décors, toujours magique pour moi, de la rivière, des truites et des grands espaces.
Le quotidien de Sean Stranahan, peintre et détective (et pêcheur!) à ses heures perdues, bascule lorsque sa route croise celle de Velvet Lafayette, jeune femme aussi mystérieuse que magnétique. Cette dernière a besoin d’aide pour trouver le lieu de prédilection de son père pour la pêche à la mouche, alors qu’au même moment, un corps refait surface dans la Madison..

Si l’enquête est bien menée, je dois dire c’est peut-être plus l’atmosphère du roman qui m’a emportée (comme souvent dans le roman noir.). Retrouver le Montana, les Rocheuses, la rivière et ses pêcheurs à la mouche invétérés…je me suis plongée avec délice dans ce roman et j’en suis ressortie ravie. Après, si vous n’êtes absolument insensible à ces thématiques, passez votre chemin : Keith McCafferty étant rédacteur en chef de Field and Stream ( revue consacrée à la pêche, la chasse et la vie au grand air), il est plutôt généreux avec les descriptions de mouches et autres…d’ailleurs, la Royal Wulff n’aura plus de secrets pour vous!

HIPPY SHAKES

Bourdier Emmanuel

La Joie de Lire

14,00
par (Libraire)
23 mars 2018

Hippy Shakes

Une superbe, belle et forte aventure d’amitié et pour décor une île loin de tout accès : la Nouvelle-Calédonie.

Dani a disparu. Pierre, son meilleur ami, replonge dans ses souvenirs, dans les années ’60 quand il a créé le premier groupe de rock de Nouvelle-Calédonie avec ses amis. Une alternance d’hier à aujourd’hui rythme le roman et nous révèle la volonté de ces jeunes gamins de concrétiser leur rêve.

Un conseil : téléchargez avant tout la bande son et laissez-vous emporter par l’ambiance sixties de ce roman! Une expérience incroyable qui donne une autre dimension à ce roman follement rock ‘n roll.

à partir de 13 ans

Anne-Rozenn