Lundi 14h - 19h

Mardi - Samedi : 10h - 12h30, 14h - 19h

 

 

 

 

Anabase, (l'esprit de la montagne)
EAN13
9782370551054
ISBN
978-2-37055-105-4
Éditeur
Le Tripode
Date de publication
Nombre de pages
48
Dimensions
28,2 x 21,5 x 1,2 cm
Poids
456 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Anabase, (l'esprit de la montagne)

De ,

Le Tripode

Indisponible
Au hasard d'une rencontre, Jean-Marc Rochette confia un jour son admiration pour Bernard Amy. Il s'agissait de la confidence spontanée d'un passionné de montagne qui, comme tant d'autres, avait lu dans sa jeunesse Le Meilleur grimpeur du monde et en restait profondément marqué. Le projet Anabase est né de cette confidence. Il s'agissait de permettre au peintre de confronter ses propres visions de la montagne au texte emblématique de l'écrivain. Bernard Amy et Jean-Marc Rochette ont eu des vies d'une densité exceptionnelle, et leurs ouvres rassemblées ici témoignent d'un amour des hauteurs où l'aventure spirituelle l'emporte sur l'épreuve physique, la recherche de la beauté sur celle du spectaculaire, la connaissance de soi sur la quête des trophées.
Bernard Amy est né à Beyrouth en 1940. Ancien chercheur au CNRS en sciences cognitives, il est un alpiniste reconnu pour ses talents de grimpeur et d'écrivain, son engagement écologique et son attirance précoce pour les expéditions au long cours. Il a ouvert des voies à peu près dans le monde entier, de la Patagonie au Kurdistan en passant par l'Atlas marocain et le Groenland. Il a publié plusieurs textes qui ont marqué la littérature de montagne. Bernard Amy demeure avant tout un humaniste en quête de vérité, un admirateur du Mont Analogue de Réné Daumal.
Jean-Marc Rochette est né en 1956. Illustrateur, il est notamment l'auteur de la célèbre série Le Transperceneige (Casterman). Il dédie désormais l'essentiel de son temps à la peinture. Il a grandi à Grenoble et, comme il l'explique lui-même, la montagne fait depuis partie de son quotidien?: "?J'ai pratiqué intensément l'alpinisme dans ma jeunesse, avec une bande de jeunes camarades, qui tous voulaient en faire leur métier. Deux sont devenus guides, trois sont morts en montagne, et moi, je suis devenu artiste après un grave accident dû à une chute de pierre. La montagne est la base même de mon travail, je ne vois le monde qu'à travers elle, son esthétique me traverse. "
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Marc Rochette