Lundi : 14h00 - 19h00

Mardi - Samedi : 09h30 - 13h00, 14h00 - 19h00

  • par (Libraire)
    19 juin 2018

    Le labyrinthe des esprits

    Tout le monde (ou presque) a entendu parler de Carlos Ruiz Zafón et de son titre devenu culte : L’Ombre du vent (paru il y a une petite quinzaine d’années). Ayant raté le coche à l’époque, j’ai donc découvert l’auteur avec son nouveau roman. Et quelle découverte! Un livre prenant, romanesque, bien écrit, une intrigue qui se déploie au fil des pages, des personnages attachants, une Barcelone en clair-obscur..bref, j’ai été plus que conquise!! Par ailleurs, en tant que néophyte de Zafón, je n’ai eu aucun problème à entrer dans son univers. S’il est bien fait mention de certains personnages de L’Ombre du vent, nous ne sommes à aucun moment perdus, juste titillés par l’envie d’aller lire son premier opus.

    Gaël (dont je suis la secrétaire pour cet article. Tranquille, quoi ;)!) qui avait, quant à lui, beaucoup aimé L’Ombre du vent lors de sa parution, m’a confié avoir également eu un coup de cœur pour Le labyrinthe des esprits :

    « J’ai retrouvé, l’écriture, l’atmosphère que j’avais beaucoup aimé à l’époque. L’histoire ne se déroule pas tout à fait à la même époque, mais Barcelone a conservé son aura si particulière et les personnages sont tout aussi attachants. »

    Gaël, libraire au Grenier

    En bref, lecteurs avertis ou non de Zafón, si vous avez envie d’un bon pavé (presque 1kg, tout de même) et de vous laisser embarquer dans un texte romanesque, foncez!!

    Gaël et Emma


  • par (Libraire)
    1 juin 2018

    Barcelone, 1938. Le quatrième volet du cycle du Cimetière des livres oubliés de Zafon s’ouvre par une déambulation dans les rues d’une Barcelone meurtrie par les bombardements incessants des années de plomb, où l’on suit l’enquête d’Alicia Gris, jeune femme torturée par son passé, n’ayant connue que l’Espagne Franquiste. Sur le chemin de cette affaire de disparition, Alicia croise la route d’un libraire, Daniel Sempere. L’un comme l’autre, les protagonistes de l’écrivain barcelonais vont devoir affronter leur passé, leurs secrets, et découvrir les vérités cachées derrières les légendes. Un artiste use du mensonge pour dire la vérité, et c’est bien en architecte baroque que Carlos Ruiz Zafon a bâti ici, sans nul doute, son œuvre la plus foisonnante, la plus riche d’enseignement et la plus élégante. Véritable ode au pouvoir des livres, la poésie y côtoie les horreurs de l’histoire en une riche narration où les points de vue subtilement imbriqués s'imprègnent immédiatement à l’œil : l’intrigue se déroule, la magie opère, un magistral final qui ne laissera pas indifférent les aficionados de l’artiste des Ramblas.